La médecine est un métier passionnant qui s’exerce par vocation. Que l’on souhaite devenir médecin généraliste ou spécialiste, les études pour y parvenir sont réputées pour être longues et très difficiles.

Faculté de médecine : première année

La première étape, et la plus redoutée par tous les étudiants en médecine, est la PACES. Il s’agit de la première année de médecine, marquant le début d’un cursus de 5 à 8 ans d’études. Proposant un nombre limité de places par rapport au nombre d’étudiants, ceux-ci ont la possibilité de passer en deuxième année par le biais d’un numérus closus. Celui-ci est déterminé par le ministère et les candidats passent un concours très sélectif, pour lequel ils doivent travailler de façon très intensive toute l’année. En fonction des villes, le nombre de candidats diffère. C’est pourquoi il est plus difficile de réussir sa PACES à Lyon qu’à Dijon, par exemple. Bien que le nombre de places de médecins soit plus important que les places attribuées aux dentistes, kinésithérapeutes, sages-femmes et pharmaciens, les places de médecins sont également les plus convoitées. C’est pourquoi il est nécessaire de faire un excellent numerus closus pour espérer continuer ses études de médecine.

Après la PACES : de nombreuses années d’études

Les années suivantes se déroulent à la faculté de médecine également. Les étudiants obtiennent un DFGSM à l’issu de la deuxième et troisième année. A l’issu de la sixième année, les étudiants doivent alors passer leurs ECN, de nouvelles épreuves classantes nationales, qui représentent de nouveau un concours sélectif.  Réussir son ECN donne alors accès à un internat.

L’internat de médecine

En fonction du métier que l’on souhaite exercer, la durée d’internat diffère. Il faut alors compter 3 ans pour les généralistes, 4 ans pour les spécialistes et 5 ans pour certaines branches de spécialistes, comme par exemple la chirurgie.

Tous les candidats obtiennent leur Doctorat d’Etat de docteur en médecine après avoir validé une thèse et effectué une soutenance.

Et après ?

Un médecin peut choisir de travailler dans de nombreux secteurs : dans l’industrie pharmaceutique, dans la médecine humanitaire, dans la médecine scolaire, en laboratoire, etc. Il est possible de travailler également au sein de l’armée : il s’agit des médecins militaires. Enfin, dans les écoles primaires, les collèges et les lycées sont nommés des médecins scolaires.

Les médecins sont connus pour exercer leur métier en libéral. Cependant, de nombreuses autres solutions sont possibles : certains se tournent vers la médecine de contrôle et de santé publique (c’est-à-dire a Sécurité Sociale), d’autres vers le secteur de la prévention (à l’école et sur les lieux de travail des salariés), certains se tournent vers la recherche, vers les services d’urgence ou encore se lancent dans des missions humanitaires. Il est également possible de bénéficier de formations supplémentaires, pour exercer des domaines plus spécifiques, comme l’ostéopathie ou l’acuponcture.

Quel parcours universitaire pour devenir médecin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =