49253896-belle-femme-d-affaires-d-âge-mûr-travaillant-dans-le-bureau-moderne-

Avoir votre propre entreprise n’est pas une chose facile, et ce, contrairement à ce que veulent vous faire croire certains experts. Outre de vous familiariser avec les lois sociales et les différentes techniques de management, vous devez en effet jongler avec quelques obligations sociales. Quelles sont-elles ? Le point.

Les assurances pour toutes les entreprises

En premier lieu, et ce, peu importe la taille de votre entreprise et votre secteur d’activité, vous devez régler quelques assurances. La première d’entre elles est bien évidemment le RC pro. Il s’agit d’une couverture en cas de faute professionnelle pendant la réalisation de vos prestations. La RC pro prend en charge la réparation des dégâts et le règlement des dommages et intérêts.

Pour toute société de plus d’une dizaine de salariés, une assurance santé est également de mise pour l’ensemble des employés. Il s’agit d’un avantage social qui profite non seulement aux membres de votre équipe, mais également à leur famille. Afin de réduire les dépenses en la matière, vous pouvez varier l’importance de la prise en charge, comme c’est le cas dans n’importe quelle autre assurance maladie. Entre autres, généralement, les entreprises ne couvrent que les petits problèmes de santé, voire une hospitalisation, mais avec un plafond de prise en charge à respecter.

Vous avez une flotte de voiture de fonction ? Sachez que les entreprises d’assurance peuvent actuellement vous proposer un contrat unique pour le lot. Ce qui non seulement réduit vos charges, mais vous permettra également de mieux gérer les mensualités. D’ailleurs, afin de ne pas manquer un seul versement et risquer une rupture des contrats d’assurance de la société, engager un expert en comptabilité à Ixelles pour suivre tous les dossiers est possible.

Les participations sociales annuelles

Peu importe la taille de votre entreprise, vous aurez aussi des participations sociales à régler chaque année. On parle bien évidemment des impôts sur les bénéfices. D’où l’importance d’un audit. Les autorités belges vous envoient aussi un formulaire de déclaration fiscale annuelle qui devra relater tous les revenus et les capitaux de votre société. Il faudra le remplir avec minutie.

Les employeurs doivent également régler certaines charges sociales pour le compte de leur salarié. Ces dernières sont déductibles de leur salaire. Ce qui devra d’ailleurs être mentionné dans la fiche de paie. Si les autorités françaises sont aujourd’hui plus conciliantes quant à la véracité et à la minutie des informations données, ce n’est pas le cas pour les autorités belges. La moindre erreur de déclaration pourrait avoir de lourdes conséquences. Raison pour laquelle d’ailleurs, certaines grandes entreprises sous-traitent la gestion de leur fiscalité à un cabinet comptable expert qui se chargera uniquement des déclarations et du règlement des charges fiscales annuelles. Cela permet en effet de garantir l’exactitude des faits rapportés, mais aussi le respect des délais accordés par les autorités pour l’établissement de la déclaration et le règlement des charges sociales.

Pour vous accompagner, optez pour un cabinet doté de plusieurs années d’expérience dans ce domaine.

Les différentes obligations sociales d’une grande enseigne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + dix =